Crest, plongée au Moyen-Âge

Pour tous les amateurs d’histoire, le donjon de Crest est un incontournable, si vous passez dans la Drôme, non loin de cette ville. S’élevant à une hauteur de 52 mètres, la tour de Crest est le plus haut donjon médiéval de France et un des plus hauts d’Europe. Interrogeons ensemble ce témoin silencieux qui a traversé les siècles….

Dominant la petite ville de Crest, quiconque découvre les lieux ne peut passer à côté de ce donjon imposant, perché sur les hauteurs du bourg.

Pour la petite Histoire ….

Les travaux de ce donjon auraient débuté au Xème siècle, mais les sources évoquent un château, auquel appartenait ce donjon, à partir du XIIème siècle. La ville de Crest est alors au cœur de tensions entre le duc de Valentinois et évêque de Die qui se disputent la possession de la ville. Durant cette période, deux châteaux se dressent, dans la ville de Crest, celui des hauteurs, appartenant au duc de Valentinois, et celui de l’évêque de Die, le château de la ville basse, aujourd’hui disparu.

Sur cette porte de l’église de Crest, on peut voir
la seule représentation des deux châteaux, sur la partie haute

De cette époque médiévale, il ne subsiste aujourd’hui que le donjon qui a traversé 900 ans d’Histoire. D’abord demeure seigneuriale, à l’époque médiévale, la tour est par la suite utilisée comme prison, jusqu’au XIXème siècle. On y trouve ainsi de nombreux graffitis laissés par les occupants forcés des lieux.

Petite excursion architecturale ….

Comme certains de mes lecteurs le savent à présent, je suis particulièrement sensible à ce que l’architecture d’un lieu peut nous apprendre sur les intentions des créateurs ainsi que le rôle de l’édifice. Le donjon de Crest, est un exemple, très intéressant de l’architecture médiévale défensive.

Entonnoir et assommoir, au dessus de la porte principale

Dès l’entrée, on retrouve cette intention défensive, avec la présence d’un entonnoir (trou en forme d’entonnoir qui servait à verser du sable chaud sur les ennemis, car contrairement aux croyances populaires, on ne lançaient pas d’huile bouillante bien trop coûteuse à l’époque, pour être gaspillée comme arme défensive), d’un assommoir (trou par lequel des gardes pouvaient lancer des projectiles sur d’éventuels assaillants) et d’une herse.

Le toit a été conçu en pentes inclinées de manière à récupérer l’eau de pluie qui allait directement alimenter la citerne creusée dans la donjon. Cette installation est primordiale, en cas de siège, car le manque d’eau était une des premières difficulté, à laquelle les assiégés devaient faire face.

En plus, de cette architecture défensive, l’on pourra remarquer certaines installations qui nous révèlent l’utilisation du donjon, comme demeure seigneuriale, au haut Moyen-Âge. Les donjons sont initialement la partie du château la plus protégée, et donc la demeure du seigneur, ce n’est que par la suite, quand le château perd son intérêt défensif que ces donjons sont souvent transformés en prisons.On peut donc remarquer des banquettes de pierre, conçues à côté des fenêtres. Ce qui permettait aux dames de pouvoir s’y installer pour la conversation ou la lecture.

Le donjon a, au sortir de la période médiévale, été utilisé comme prison. De nombreux graffitis révèlent cette fonction passée.

Bon voyage, à Crest,

Médiévalement ……

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s